Archives des articles de notre une du 23 Mai à ce jour

AGENDA !

 

 

-        Samedi 25 Août 2018, une collecte est organisée au Leclerc de Niort pour les associations Pas à Pattes et Lévriers & Compagnie entre 9h et 20h.

 

-        Dimanche 26 Août 2018, Lévriers & Compagnie participe pour la seconde fois à la DuckRace de Chatelaillon.

 

-         Vente spéciale sur la page Facebook de notre association vendredi 7 Septembre 2018 de 20h30 à 23h: de nouveaux objets seront mis en vente toutes les 5 mn ! Il y en aura pour toutes les bourses sur les thèmes chien, chat ou objets cadeaux.

 

-        Samedi 29 et dimanche 30 Septembre 2018, Mathilde, photographe, sera présente sur l’exposition internationale des lévriers de Pompadour (19). Tous les bénéfices des ventes des photos réalisés ce jour seront reversés à Lévriers & Compagnie !

22 SEPTEMBRE 2018

DUCKRACE 2018: le bilan !

Petit bilan de notre animation à la DuckRace de Chatelaillon du 26 Août !

 

Nous avons passé une super journée sous un magnifique soleil.

 

Beaucoup de monde sur cette journée !

 

Nous nous étions mis au défis de passer les 500 canards et finir 1er....

Chose faite !!!

Nous sommes Numéro 1 sur 49 associations inscrites et avons vendu 521 canards (293 online et 228 offline), ce qui va nous faire 781,50€ + 80€ de bonus pour la 1ère place donc un total de 861,50€ !

 

La boutique a rapporté 87€, notre boite magique 90,60€, la buvette 347€

 

La remise du chèque se fera le mercredi 3/10 au casino de Chatelaillon

 

Cette journée nous rapporte une jolie cagnotte de 1385,50€

 

Sylvie, notre présidente, tient à dire un immense merci à toute son équipe Poitou Charente pour son dynamisme, sa motivation et sans qui rien n'aurait été possible !!

21 SEPTEMBRE 2018

PIQUE-NIQUE DU 22 JUILLET 2018

C'est avec énormément de retard que nous vous faisons le bilan de notre grand pique-nique annuel de Charron.

 

Nous avons passé une très bonne journée avec le soleil !

 

90 personnes ont fait le déplacement avec environ 80 chiens.

Un grand merci à vous tous d'avoir répondu présents !

 

Au rendez-vous, bonne humeur et belle ambiance comme tous les ans !

 

En prime, nous avons pu profiter d'une animation: le club canin à côté de nous organisait le même jour son concours national de chien de travail. Très intéressant et agréable à regarder.

 

Bilan pour cette année: 1516,06€ de bénéfices !

 

Une bien belle somme qui sera fort utile pour nos actions en faveur de ceux qui nous réunissent: nos amis quadrupèdes velus !!

 

Encore merci à vous tous et bravo aux bénévoles charentais.

17 SEPTEMBRE 2018

MESSAGE D'UNE SANG-MÊLÉ

 

Bonjour, je m'appelle Lyra.

 

Désolée pour le terme "sang-mêlé",  j'ai un peu trop regarder Harry Potter cet été !

 

Mais je crois que c'est ce que je suis: ma maman était une galga, mon papa mystère, peut-être un podenco...

J'ai été trouvée quand j'étais petite avec ma maman, mes frères et sœurs, mais je suis la seule de la portée avec le poil dur.

 

On a été sauvé par Mercedes du refuge de Perrikus.

Ma maman Eder a été adoptée en France, elle a vécu heureuse même si maintenant elle est avec les étoiles.

Des frères et sœurs ont été adoptés en Espagne.

Mon frère Séti et moi sommes restés au refuge, les derniers de portée...

 

Un jour j'ai été violemment attaquée par une autre chienne du refuge. Mon grand protecteur Dino, copain de box, n'a rien pu faire. Mon épaule et mon cou saignaient abondamment, j'ai eu très mal, ce sont des souvenirs difficiles...

Mercedes m'a prise dans sa maison et m'a soignée puis un jour elle m'a dit que je devais partir. Alors je suis arrivée en France, en Normandie m'a-t-on dit !!

Un pays où il y a plein de grosses bêtes comme les vaches et les chevaux, il y a plein de campagne et ça c'est top !!

 

Ma maman d'accueil n'a pas arrêté de me dire que j'avais un tel regard qu'on ne pouvait pas me résister, même quand je faisais quelques menues bêtises... (j'ai eu une période où les couettes et les matelas m'attiraient beaucoup, je leur faisais prendre l'air. Ben quoi j'aidais à ma façon ma maman d'accueil dans son ménage !!).

 

Un an et demi après mon arrivée, ma maman d'accueil m'a serrée très fort dans ses bras et m'a dit que c'était fini, que je ne bougerai plus et que je resterai avec elle toute ma vie vu que personne n'avait voulu de moi...

Bon moi je n'ai pas tout compris, mais apparemment parce que je suis une sang-mêlé, et bien je n'ai pas reçu de demande d'adoption.

Je ne comprends pas ce que ça veut dire...

 

Moi j'aime ma maman, je me plierais en 4 pour elle, je la regarde toujours pour savoir où elle est, en balade je fais attention en longe quand je vais trop vite, je ralentis quand elle me le demande, quand ma maman me lâche sur la plage, je cours, je suis contente mais je fais toujours attention, je ne veux pas la perdre ma maman.

On a fait un stage de recherche de personnes ensemble, le jeu c'était de retrouver ma maman avec mon flair et qu'est-ce qu'ils croyaient ? Que je n'allais pas la retrouver ?! Je ne veux pas la perdre.

J'ai été malade quelque fois depuis mon arrivée, j'ai même eu une grosse opération et j'ai eu bien peur mais ma maman elle était là, toujours.

 

Je ne suis pas une « vraie » galga comme ma maman Eder, j'ai les poils durs mais je suis heureuse et j'aime très fort ma famille, on a fait plein de choses ensemble et je suis drôlement fière de la suivre dans ses aventures.

 

En fait je crois que peu importe notre origine ce qui compte c'est qui on est et de trouver notre foyer, non ?

 

Séti a attendu un peu plus longtemps que moi pour sortir du refuge, mais mon frère a lui aussi trouvé le bonheur, et sa famille se moque elle aussi qu'il ne soit pas un vrai galgo, ils l'aiment tout simplement.

 

Je sais qu'il y a encore des "sang-mêlé" comme moi qui attendent au refuge la même chance que j'ai eu, alors s'il vous plaît, ne les ignorez pas.

Nous sommes avant tout des êtres vivant avec nos caractère, nos sentiments, nous ne nous résumons pas à un physique... Pensez à eux aussi...

 

 

Une léchouille d'une Lyra heureuse

2 SEPTEMBRE 2018

BÉNÉVOLES ET FAMILLES D'ACCUEIL

Devant l'augmentation de certains comportements,

nous nous devons de faire un petit rappel.

 

Toute notre équipe est composée de bénévoles.

Cela implique que notre action au sein de l'association se fait en plus de notre travail et de notre vie de famille.

 

Quand vous nous envoyez un formulaire, nous le traitons dans les plus brefs délais.

Mais en fonction des disponibilités de chacun, le délai peut varier.

 

Il ne faut pas hésiter non plus à appeler vous même votre délégué et à laisser un message. Par contre nous vous demandons d'appeler à des heures normales.

A 7h00 du matin ou 23h00 le soir, nous ne sommes plus dans des horaires normaux !!

 

Ceci s'applique d'autant plus à notre présidente Sylvie Texier: l'association n'est pas un métier pour elle, elle est bénévole. Et comme vous, pour vivre, elle a besoin de travailler !

Elle reçoit énormément d'appels dans une journée, d'urgences, de prises en charge ou de demande de renseignements.

N'hésitez pas à lui laisser un message, elle rappellera dès qu'elle le pourra.

 

 

Nous tenons aussi à redire que NOUS N'AVONS PAS DE REFUGE.

Ne venez pas au siège de l'association à l'improviste pour voir les animaux: nous fonctionnons avec des familles d'accueil.

 

Notre présidente peut avoir un ou plusieurs chiens en FA chez elle, mais elle est alors une FA comme les autres.

Si vous êtes intéressés par l'un de nos chiens, vous nous envoyez un formulaire de demande d'adoption, on prend contact et si géographiquement c'est possible, vous pouvez venir rencontrer l'heureux toutou élu en ayant convenu d'un rendez-vous au préalable !

Ceci n'est évidemment pas possible si le chien n'est pas dans la même région ou s'il est encore en refuge en Espagne.

 

Pour les chats, un certain nombre sont dans des FA.

Là encore il faut appeler et prendre rendez-vous car les bénévoles vous accueillent chez eux pour que vous puissiez rencontrer le minou.

 

Pour ce qui est de Sylvie, elle a un grand nombre de nos chats à l'adoption, mais là encore ce n'est pas un refuge. Comme elle travaille, il faut appeler avant et convenir d'un rendez-vous.

 

De la même manière si vous avez trouvé un chaton, un chat ou un chien, appelez avant sinon vous risquez de trouver porte close.

Et on voit ce que ça donne quand les gens se trouvent dans cette situation : 5 chatons ont failli mourir en début d'été car devant une porte close, ils ont été déposés dans un carton, sauf qu'ils se sont sauvés et Sylvie a eu du mal à tous les récupérer...

 

D'autre part nos capacités d'accueil sont limitées et nous ne pouvons répondre par l'affirmative à toutes les demandes d'aide.

 

 

 

Nous vous demandons juste de prendre en compte que nous ne sommes que des bénévoles avec un emploi et une famille derrière.

Donc surtout appelez avant de passer.

 

Merci de votre compréhension.

30 AOÛT 2018

ON L'A BAPTISÉ OLIVER ET ON A BESOIN DE VOTRE AIDE

En cette fin de mois d’août, un petit chaton appartenant à une famille s’est fait renversé.

Les gens l’ont amené chez le vétérinaire mais en apprenant qu'il fallait l'opérer, ils ont tourné les talons, l'ont laissé là avec ordre au vétérinaire de l’euthanasier.

 

Il est sûrement né au mois de mai, on ne connaît pas son nom car il a été condamné sans avoir même une identité.

 

Les vétérinaires ont lancé un appel pour qu’une asso le prenne en charge.

Mais évidemment avec une hernie au diaphragme, personne ne s'est bousculé....

 

En fait son diaphragme a été perforé sous le choc et les organes internes comme l’estomac commençaient à remonter entre les poumons.

 

Sachant que nous le prenions en charge, il a été opéré en urgence.

 

Merci à Jessica notre bénévole qui a vu le SOS, qui a récupéré Oliver à la sortie du véto pour l’amener à Charron, sans elle rien n’aurait été possible.

 

Notre OLIVER est désormais en convalescence.

Il est adorable.

Un bébé qui récupère bien de cette douloureuse épreuve.

Vous pouvez déjà contacter Sylvie pour le réserver si vous avez craqué pour notre malheureux ! 

Il va avoir besoin rapidement d’une famille une fois qu’il sera remis de son intervention et prêt au niveau sanitaire.

 

Mais les frais de son opération s’élèvent à 300 euros et nous ouvrons un parrainage pour nous aider à financer le coût de ses soins.

 

Si vous souhaitez nous aider, allez à la rubrique "Parrainages".

Chaque aide est importante, même petite.

C’est ensemble que nous pouvons les sauver et leur donner une nouvelle chance !

 

Merci de votre aide.

29 AOÛT 2018

LA SÉCURITÉ CE N'EST PAS DU "TRALALA" COMME DISENT CERTAINS...

Comme on lit et comme on en entend des vertes et des pas mûres, plus rien ne nous étonne vraiment.

Quoique ...

 

 

Revenons sur la sécurité que nous demandons pour nos chiens.

 

A l’adoption nous demandons:

 

- un collier porteur d’une médaille avec vos coordonnées. Collier qui devra être gardé tout au long de la journée. Pourquoi ? Parce qu’une porte mal fermée, et ça arrive, c’est dans ces moments là que la médaille sur le dit collier à son importance ! Pas seulement quand on est en balade;

 

- un harnais, soit simple si le chien est à peu près bien dans ses patounes, et idéalement un harnais 3 points de sécurité, obligatoire dès que le chien est timide.

Pourquoi un harnais aussi ?? Premièrement pour une raison médicale: promener son chien en harnais permet de soulager les cervicales et la trachée, de nombreux vétérinaires, dont ceux qui suivent le refuge de la Camada, préconisent le harnais pour le bien être et la santé de nos compagnons . Deuxièmement parce qu'un galgo ou un podenco ça tire en arrière comme un cheval qui tire au renard et le harnais peut être utile dans ces cas là.

 

- deux laisses: une fixée sur le harnais, l'autre sur le collier.

Quand le-dit galgo ou podenco que vous venez d'adopter va prendre peur et tirer en arrière, il se peut que l’un des deux parte. Il y a plus de chance qu'il reste soit le collier, soit le harnais au bout de la laisse !

 

Ce matériel est obligatoire pour chaque adoption.

 

Évidemment quand vous avez adopté et que la porte se referme sur votre foyer, certains peuvent se dire "moi je m’en fiche je fais ce que je veux, j’ai déjà eu des chiens".

Oui mais pas des galgos et des podencos avec leurs passés.

Si vous êtes venus vers nous, c’est que quelque part vous nous faites confiance alors allez jusqu'au bout de la démarche et faites nous confiance jusqu'au bout plutôt que de tester vous-mêmes et de vous retrouver dans une situation dramatique avec un chien en fugue.

 

Ne jouez pas aux apprentis sorciers avec vos chiens !

 

Nous avons vécu l’angoisse des fugues, celles qui se terminent bien, on se dit que notre loulou a eu de la chance et on passe à autre chose, et puis il y a les fugues qui se terminent en drame, celles où on ne retrouve jamais le chien ou celle où on retrouve son corps sans vie...

C’est l’enfer à vivre. Vous passerez peut-être à autre chose mais pas nous, pas les bénévoles espagnols qui ont sauvé la vie de ces chiens. Cela restera une plaie béante qui ne se referme jamais !

 

 

La LIBERTÉ, parlons-en !!!

 

Nos chiens sont des chasseurs à vue pour le galgo, en plus au flair pour le podenco.

Soyons clairs: ce ne sont pas des chiens faciles à lâcher en liberté.

 

Vous voulez un chien qui reste auprès de vous en toutes circonstances (cela dit on rappelle que c’est interdit par la loi, juste au passage) ? N'adoptez pas un de nos chiens.

 

Certains de nos chiens ne pourront jamais être lâchés, d’autres le pourront mais jamais vous ne pourrez leur faire confiance totalement car le jour où un gibier passera, rappel ou pas, il y a peu de chances pour qu’il vous écoute…

 

Alors avec nos chiens, la liberté ça s’apprend, ça se travaille et pas en 8 jours !

Il y a des longes pour donner plus de latitude à un chien pendant la balade (on parle de longe surtout pas de laisses à enrouleur qui sont dangereuses).

Et quand on fera les premiers lâchers ce sera dans un lieu le moins giboyeux possible.

Autant vous dire qu’en pleine forêt, ce n’est pas l'endroit idéal !

 

Et puis dernière chose et pas des moindres, nos chiens sont des chasseurs et certains sont très doués.

Il n’y a aucune fierté à avoir quand un chien lâché tue un lapin, un chevreuil ou autre animal sauvage. A l'heure où la biodiversité est mise à mal, nous avons une responsabilité aussi.

Nous connaissons les capacités de nos chiens, à nous de respecter l’environnement et pas seulement dans nos paroles !

 

Donc la liberté est possible pour certains de nos chiens mais dans des conditions sécuritaires pour lui et pour les autres animaux.

 

Juste une chose: un parc public fermé de grilles, que chacun ouvre comme bon lui semble, n’est pas un lieu totalement sécurisé comme un jardin, on ne peut pas comparer les deux.

Il y a des risques à prendre en compte dans ce genre d’endroits.

L'idéal serait de trouver dans nos villes davantage de parcs à chiens adaptés... mais c'est un autre débat.

22 AOÛT 2018

PEUT-ON NOUS DIRE CE QUI PASSE PAR LA TÊTE DE CERTAINS FRANÇAIS ?

De l’air, l’espace intersidéral ???

Ou ce sont juste des êtres inhumains sans aucune compassion ??

Sûrement les deux !!

 

 

Toutes les associations de protection animale ne comptent plus les histoires sordides de chats, de chiens, abandonnés en plein soleil, attachés sans eau, voués à une mort certaine, balancés au milieu de nulle part ou attachés le long de routes passantes…

Les histoires s'accumulent et c’est toujours la même horreur !!

 

À ces histoires sordides, on ajoute ceux qui abandonnent dans les formes, enfin selon eux, en menaçant d’euthanasier si on ne fait rien, en menaçant d’emmener en refuge si les autres ne font rien...

 

Les associations cet été ont eu le droit entre horreur, ignominie ou chantage : il est beau le visage de certains français !!!

 

Car ouvrons les yeux, nous sommes toujours prompts à donner des leçons, car évidemment on fait toujours mieux que tout le monde, mais la réalité elle est là et il serait grand temps que l’on ouvre les yeux !!

 

Les mentalités doivent changer, on doit mieux éduquer nos enfants car pour certains adultes c'est fichu.

 

 

3 histoires, parmi d’autres, illustrent ce terrible été 2018 :

IRON, magnifique podenco d'Ibiza acheté dans un élevage français, a été heureux pendant 5 ans et son histoire s’est terminée par: "je dois partir en vacances, il me faut une solution sinon c’est le refuge".

Ce pauvre chien n’a rien compris à ce qui lui est arrivé. Par chance l’une de nos déléguées a poussé les murs pour lui éviter le refuge. Il est resté prostré une semaine !!! Il n'avait goût à rien...

Il reprend très doucement le dessus, accepte de nouveau des caresses mais il se précipite encore à la fenêtre au bruit de certaines voitures...

Il a le cœur en miettes notre IRON, nous allons lui retrouver une vraie famille, une famille qui mérite ce chien.

Lui souffre mais la personne qui a partagé sa vie pendant 5 ans profite de ses vacances !!

HARLEM a été trouvé errant en pleine canicule dans les Landes, il était très très maigre, assoiffé et épuisé.

Évidemment on vous dira qu’il n'a pas été abandonné, il prenait juste des vacances et a oublié sa gourde lors de sa randonnée en solitaire !? Là encore, il y a des gens qui l’ont laissé sur le bord de la route, et peu importe s'il meurt: il était de trop…

Heureusement dans son malheur une super famille qui était en vacances en camping n’a pas hésité à le prendre en charge. Ils l’ont soigné, nourri et le petit s’est retapé.

Bravo à cette famille qui lui a sauvé la vie, merci pour votre générosité !!

 

 

 

NINO est un petit bonhomme de 18 mois, un ange de douceur et de gentillesse, une perle.

Des tortionnaires l’ont fait vivre attaché: vue son cou sans poils et ses blessures, la chaîne avec laquelle on l’a trouvé devrait être sur lui depuis un moment !

Non content de le faire vivre enchaîné, quand il a été de trop ces personnes ont trouvé normal et naturel d’aller l’enchaîner à la barre de sécurité de la 4 voies autour de La Rochelle !!! Et ils ont rajouté un cadenas des fois que …

 Quand Nino a été trouvé , il était terrifié...

Mais comment peut-on faire cela à un autre être vivant, est-ce que l’être humain a des limites dans l’horreur, l’ignorance et le vide sidéral qui peut s’installer dans le crâne de certains ??

 

Cette période estivale est un calvaire.

Les bénévoles des refuges sont épuisés devant le nombre d'abandons record et ils sont épuisés de voir tant de barbarie, tant d'irresponsabilité et si peu de respect pour les êtres vivants.

 

Nous avons de sérieuses questions à nous poser sur notre société française qui permet ce genre de choses en quasi toute impunité, des craintes à avoir pour l’avenir car ces gens ont dans leur entourage des enfants et voilà l'exemple qui leur est donné!!!

Oui nous avons vraiment du souci à nous faire !!

18 AOÛT 2018

VOUS AVEZ FAIT QUOI LE WEEK-END DU 15 AOÛT ?

Mercedes et Jorge du refuge de Perrikus ainsi que des bénévoles de Lévriers & Compagnie, Sylvie, Irène, Aline, Danièle et Nathalie, étaient sur les routes pour remonter 6 loulous.

 

Cette fois-ci, Sylvie et Irène sont descendues au refuge de Perrikus en Espagne pour faire le point sur les loulous avec Mercedes.

 

Toujours douloureux de ne prendre que quelques loulous et de laisser les autres…

 

Melchior est arrivé de Badajoz avec les bénévoles d’ADANA.

Il a enfin pu rejoindre son papa après son long traitement contre la filariose.

Sa leishmaniose est sous contrôle et désormais il va pouvoir débuter une belle vie !

 

 

Melchior a été rejoint par des loulous de Perrikus :

 

- GRETA adoptée en Alsace, une demoiselle qui a bien évolué au niveau de l’humain mais qui, comme prévu, est très joueuse et active;

 

- WICHITA qui quitte son refuge après 2 années pour intégrer une FA, on va pouvoir la tester de nouveau avec les chats et voir ses besoins exacts;

 

- FRESA, une demoiselle joyeuse et heureuse qui va rejoindre sa FA dans la Sarthe;

 

- Et puis nous avons eu la joie d’avoir deux petits invités surprises: KIWI et MANGO, deux bébés qui étaient prêts sanitairement. Au pied levé deux FA nous ont répondu oui, un grand merci à elles !

 

C’est de nuit et à la fraîche sous la pluie que nos loulous sont entrés sur le sol français.

En cours de route ils ont été rejoints par un bouledogue français squelettique abandonné et trouvé par des vacanciers qui en ont pris soin avant de lui trouver une structure pour le prendre, à savoir notre association.

 

Après une journée de repos bien méritée et la visite vétérinaire, la route a repris avec Irène pour Melchior, Fresa et Greta. Un petit chiot nommé Olympe s'est invitée pour le voyage afin de rejoindre sa famille dans l’Est.

 

En région parisienne, ce sont Aline et Danièle qui sont venues pour ramener Greta et Olympe dans l’Est. Une très longue journée, très fatiguante pour toutes les deux.

 

 

Un grand merci à tous les bénévoles, à nos FA

et nos adoptants pour avoir rendu ce voyage possible !

NOS 4 ESPAGNOLS: Wichita, Greta, Fresa et melchior !

16 AOÛT 2018

UNE ADOPTION TOUCHANTE...

Hier, 15 août 2018, Melchior a été adopté.

 

Melchior n’est pas une adoption courante.

C’est une histoire pleine d’amour, de tendresse et de fidélité entre ce magnifique loulou et son adoptant Julien.

 

Il y a quelques mois déjà, Julien se manifestait.

Après une longue réflexion, il avait décidé de partager sa vie avec un galgo et le beau Melchior d’Adana lui paraissait le choix idéal.

 

Nous contactions Adana et apprenions que Melchior, en accueil chez Eva et Jorge, n’était pas au mieux de sa forme.

Inquiète, sa famille d’accueil lui avait fait faire des analyses et le résultat était tombé : leishmaniose et filariose.

Un long traitement était donc nécessaire et imposait que Melchior reste en Espagne jusqu’à sa guérison.

 

Ce fut un choc pour Julien.

Il s’est renseigné, a contacté des vétérinaires, nous a fait confiance, et surtout n’a pas souhaité remettre son choix en cause.

Son galgo, c’est Melchior, et il attendra le temps qu’il faudra.

 

Melchior a eu son traitement et Julien avait des vacances programmées, en Espagne…

Il nous a donc demandé la possibilité d’aller voir Melchior dans sa famille d’accueil.

 

Une belle journée où Melchior n’a pas quitté Julien !

 

C’est avec un grand bonheur que nous apprenions que Melchior, guéri, pouvait quitter l’Espagne et rejoindre son adoptant.

 

Il a donc voyagé avec nous des environs de Madrid aux environs de Paris où Julien l’attendait.

 

Quelques photos de la rencontre en Espagne, de la joie de Julien lors de l’adoption et du bonheur de Melchior sur « son canapé » !

15 AOÛT 2018

GRANDE COLLECTE DE MATÉRIEL MÉDICAL DU 15 AOÛT AU 30 SEPTEMBRE 2018

Évidemment, nous collectons toute l 'année du matériel médical pour nos protégés et les refuges avec lesquels nous travaillons.

Mais nous souhaiterions sur cette période mettre un coup de projecteur sur le petit matériel médical.

 

Le petit matériel médical va permettre d’aider plusieurs structures :

 

- Lévriers & Compagnie avec ses chiens et ses chats français recueillis;

 

- Le refuge de Perrikus en Espagne;

 

- Le refuge de La Camada en Espagne;

 

- Le centre de soins de la faune sauvage « La Dame Blanche » en Normandie;

 

- L’association Suzi Handicap en Normandie.

 

 

Le point de collecte se situe en Normandie.

Nos bénévoles redistribueront vos dons à chaque structure en fonction de leurs besoins.

Il faut donc envoyer vos colis à l’adresse suivante:

Nathalie Pollet

23 rue des Lilas

Lotissement La Chapelle

61230 Gacé

 

 

Les besoins sont les suivants :

 

- bandes simples et autoadhésives

 

- pansements gras ou autres pansements

 

- désinfectants comme Bétadine, Bispetine,Cothivet, Vétédine

 

- crèmes cicatrisantes Dermaflon, Dermodoo

 

- nettoyants pour les yeux, les oreilles

 

- sérum physiologique

 

- solutions de chlorure de sodium

 

- seringues de tous volumes

 

- compresses

 

- matériel de suture

 

- autre petit matériel de soins périmés comme des kits infirmiers...

 

- couches pour chiens toutes tailles

 

- couches humains adultes

 

- alèses

 

- serviettes éponges

 

- tondeuses

 

- solutions hydroalcooliques

 

- gants à usage unique

 

UN GRAND MERCI AUX PARTICIPANTS !

11 AOÛT 2018

ILS NE POURRONT PAS S'EN SORTIR SANS VOUS

Ils s’appellent SORDO et CONDE, ce sont deux galgos traumatisés par leur vie passée.

 

Ils sont craintifs vis à vis de l’humain et ils ont besoin de temps, de patience et de douceur pour reprendre confiance.

Mais ils peuvent le faire, ils en ont la ressource, mais encore faut-il leur laisser une chance !!

 

Tous nos galgos ne sont pas soumis aux mêmes épreuves, tous ne s’en sortent pas de la même façon.

C'est bien que ceux qui sont mieux dans leur tête trouvent des foyers, car tout le monde n’a pas la force de se lancer dans l’aventure d'un trauma mais c'est aussi ça le sauvetage: redonner une chance à ceux qui ont été le plus marqués...

 

Vous avez déjà adopté un galgo, il est totalement adapté à votre famille, il est heureux et épanoui, vous avez pu découvrir le galgo, son caractère, les précautions qu’il faut prendre, vous pouvez être une bonne famille candidate à l'adoption d'un trauma.

Pour deux raisons: vous savez déjà à quel genre de chiens vous aurez à faire et vous avez un chien qui va pouvoir vous aider dans cette tâche.

Les galgos sont des chiens de meute, ils s’appuient très souvent les uns sur les autres pour avancer. Le plus fragile pourra trouver dans le plus serein la force pour franchir les étapes...

 

On ne vous dit pas que ça va être rose tous les jours.

Évidemment, avec un trauma, on a des grandes joies quand on le voit avancer et des périodes de doutes et de tristesse quand on le voit régresser temporairement, car ces période sont inévitables.

Mais tout ceci est vite oublié ou mis au second plan quand on les voit rejouer, se détendre et profiter de la vie.

Et quand vous recevez leurs premiers câlins spontanés alors là, il n'y a pas de mots !

 

AMIS adoptants, vous pouvez donner une chance à un galgo plus marqué que le vôtre.

SORDO et CONDE ont besoin de vous et de votre générosité pour s’en sortir.

 

SORDO
SORDO
CONDE
CONDE

 

 

Pour vous rassurer, regardez cette photo de Cho, galga trauma arrivée au même refuge que Sordo et Conde.

 

Et la voici maintenant après quelques mois d’adoption.

Cela ne vaut-il pas la peine d'investir du temps et de l'espoir ??

 

Leur résilience et leur force sont sans limite mais il faut les aider pour qu’il vous le prouve…

10 AOÛT 2018

LE DÉPART D'UNE GRANDE DAME

 

Toute l'équipe de Lévriers & Compagnie rend hommage à Ann Finch, fondatrice, avec son mari, de Greyhound in Needs.

 

Elle est une des premières à avoir rendu public en Europe le sort des galgos en Espagne.

 

A toute histoire, il faut un début.

Les associations de sauvetage des galgos et de podencos espagnols trouvent leur origine dans l'action de cette grande dame.

 

Toutes nos condoléances à la famille et aux bénévoles de cette association.

 

Communiqué de greyhounds in Needs:

"C’est avec une grande Tristesse que nous apprenons que d'Anne Finch nous a quittés.

C'est avec un profond regret que nous devons vous informer du décès de la fondatrice de Greyhounds in Need, Anne Finch, qui est survenu le 5 août 2018.

Anne est morte paisiblement à L'Hôpital Earl Mountbatten à l'âge de 75 ans.

Anne a été aimée et respectée par toutes les personnes concernées par le bien-être des lévriers et par une foule de personnes dans un domaine plus large du sauvetage et de la protection des animaux. C'est elle qui a apporté l'effroyable martyr des lévriers de chasse espagnols (galgos) à l'attention du public en Europe et dans le monde entier.

Après quelques années de travail infatigable et d'abnégation, Anne et son mari Arthur ont fondé une fondation pour les lévriers (Greyhounds in Need) il y a vingt ans, dans le but principal de retrouver dans les forêts, sauver et soigner des Greyhounds et des galgos espagnols. Greyhounds in Need est fier de dire que ce travail vital continue de croître, et que maintenant tout notre possible est fait pour les sauvetages. Actuellement nous réussissons le placement d'environ 700 de ces magnifiques chiens chaque année, et nous fournissons des fonds pour améliorer les centres de sauvetage en Espagne et de plus nous avons mis en place un programme d'éducation dans les écoles espagnoles.

Chez Greyhounds in Need nous sommes très conscients que nous faisons ce travail au nom d'Anne Finch qui sera toujours présent chez de nombreux supporters pour qui elle était une grande source d’inspiration.

Nous savons que nous serons rejoints par d'innombrables amis et collègues pour perpétuer le souvenir d’ANNE et se remémorer avec fierté les réalisations de cette grande dame."