Bienvenue chez Lévriers & Compagnie

N'hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter en cliquant ici !

Votre mail ne sera en aucun cas diffusé: il sera utilisé uniquement pour la newsletter.

Notre actualité à la une !

DANS NOS FAMILLES D'ACCUEIL:

MISE EN LUMIÈRE SUR...

MARIA
MARIA
FELIX
FELIX

 

AGENDA !

 


 

-        Dimanche 19 Avril 2015, Lévriers & Compagnie organise une balade de printemps à St Dié des Vosges (88). Plus d'informations ici.

 

-        Dimanche 23 Avril 2015, Lévriers & Compagnie aura un stand sur l'animation ANIM'ART à Dives sur Mer (14). Plus d'informations ici.


-        Dimanche 24 Mai 2015, Lévriers & Compagnie organise un vide-grenier sur l'ancien terrain de camping de Charron (17).


-        Dimanche 24 Mai 2015, Lévriers & Compagnie organise sa balade normande au Haras des Pins (61).


31 MARS 2015

DE SUPERBES INITIATIVES !

Cet hiver, au moment de notre appel au don pour aider le refuge de Perrikus, l’adoptante de Douriou et Lila a mis ses talents de couturière au service des loulous des refuges, avec de jolies créations de bonnets et d’écharpes.


Un grand merci pour cette très jolie initiative et merci aussi aux acheteurs

qui ont contribué au succès de cette opération !

La cagnotte de 94 euros a pu aider le refuge à améliorer l’infirmerie.

27 MARS 2015

UN MALCHANCEUX DE PLUS…

Le pauvre Tôt n’a vraiment pas de chance: arrivé bébés avec ses frères et sœurs et sa maman Isis (adoptée en France avec l’une de ses filles Zhara), il avait été adopté en Espagne. Malheureusement un an après, il a été rendu au refuge dans un état pitoyable… Le pauvre était d’une maigreur à faire peur, il n’a pas été entretenu comme il le fallait, négligé, oublié pour au final être jeté…

Les bénévoles ont alors repris leur loulou, horrifiés de l’état dans lequel il était.

 

Tôt s’est reconstruit et il a toujours gardé ce caractère enjoué et bienveillant !

 

Un an après ce retour au refuge, il trouve enfin une famille en Allemagne. Mais avant de partir, les bénévoles du refuge de Perrikus préfèrent vérifier les quelques lésions sur sa truffe. Malheureusement le diagnostic est tombé : maladie auto-immune…

Il suit un traitement et va très très bien, mais sa truffe demande à être protégée du soleil par de la crème quand il est en extérieur notamment.

Seulement voilà, Tôt est né en Espagne et ce pays n’est pas connu pour son manque de soleil !

De plus il est impossible de lui mettre des produits sur la truffe sans que les autres chiens ne viennent le lécher.

 

Tôt a besoin de trouver des adoptants au plus vite qui sauront le protéger mieux qu’on ne peut le faire en refuge.

Sa truffe restera sensible et il faudra le protéger pour ne pas voir la situation empirer. C’est un merveilleux compagnon et malheureusement au refuge, sa vie va finir par être en danger.

 

Tôt est un chouette chien, le brave loulou de famille par excellence,

il aime tout le monde, chiens, chats et enfants.

Il a besoin de vous !

24 MARS 2015

ON S'ÉTAIT DIT RENDEZ-VOUS LE 29 !!!

Nous espérons que vous n'avez pas oublié notre rendez-vous de dimanche !!!!

 

Après notre assemblée générale, nous vous rappelons que nous vous attendons pour un après-midi portes ouvertes:


L'occasion de se rencontrer, l'occasion d'échanger de vive voix sur nos actions, l'occasion de rencontrer certains de nos chiens en famille d’accueil, l'occasion de découvrir notre boutique, l'occasion de tout quoi !!!!!


Nous sommes bien impatients de ce moment et vous espérons nombreux.

17 MARS 2015

UN MOIS DE FÉVRIER BIEN DIFFICILE POUR LE REFUGE DE LA CAMADA…

Le 9 Février dernier, nous recevions un message urgent de Maria, un véritable appel à l’aide : deux de ses chiens, Lorka et Nacho, compagnons de box, venaient d’ingérer quelque chose et avaient dû être hospitalisés en urgence.

Bilan : certainement une occlusion intestinale pour les deux et une opération en urgence nécessaire.

Seulement, les moyens du refuge sont extrêmement limités avec 200 chiens à gérer, mais Maria ne pouvait se résoudre à endormir ces deux loulous, tous deux âgés seulement de 4 à 5 ans et d’une gentillesse incroyable.

Lévriers & Compagnie a alors apporté son soutien sans réserve pour tenter de sauver ces deux chiens.

Malheureusement, Nacho mourra sur la table: son état était déjà trop grave et le p’tit père n’a pas supporté l’anesthésie...

Pour Lorka, les nouvelles étaient meilleures :  la puce avait passé le cap de l’opération, elle n’était plus que l’ombre d’elle-même, mais elle était vivante.

Une FA s’était proposée pour elle, une merveilleuse lueur d’espoir.

Mais une journée après, une suture a lâché. Elle a dû être réopérée en urgence, mais là encore, son petit corps a rendu l’âme, ne supportant cette seconde intervention.


Une histoire tragique lourde à supporter et à digérer pour Maria et ses bénévoles. Malheureusement personne n’y pouvait rien. La seule chose que Lévriers & Compagnie ait pu faire était de rester à côté et de les aider financièrement pour un montant de 698,41 euros.

LORKA
LORKA
LORKA
LORKA


Et puis, comme ce mois de Février devait être encore plus difficile, le refuge a sauvé Pépé, un très grand galgo crème, très craintif à son arrivée au refuge.

Et comme nos galgos sont imprévisibles quand ils sont en stress et peuvent mettre leur vie en danger (c’est pourquoi nous ne cessons de marteler les consignes de sécurité), Pépé a voulu s’enfuir de son chenil en sautant le grillage de 2m de haut. Mais il a présumé de ses capacités et s’est fracturé la patte arrière : une fracture nette, ouverte et déplacée, impressionnante !

Il a fallu évidemment l’opérer en urgence.

Sauf que là, avec nos propres urgences en France, nous n’avons pu faire l’avance de trésorerie pour aider La Camada pour le moment.

Nous allons lancer un parrainage car le refuge ne peut pas payer la somme de 999,32 euros à lui seul, car dans le même temps, les autres chiens ont aussi besoin de soins et les abandons continuent à rentrer…


Depuis son opération Pépé va mieux, son opération a été un succès et il est désormais en FA pour sa convalescence. Dans le même temps cela lui permet d’évoluer au niveau comportemental.

Notre Pépé est toujours à la recherche de SA famille, pour laisser enfin cette vie de galère derrière lui. Découvrez le dans notre partie adoption.


Nous espérons très fort que cette affreuse série noire va s’arrêter,

car des mois comme celui-ci sont dramatiques pour les animaux

et tellement durs moralement pour les bénévoles…

14 MARS 2015

ON LEUR AVAIT PROMIS LE MEILLEUR ET DE L’AMOUR…

Le destin fonctionne souvent par phases, par séries.

Alors si heureusement les bonnes séries et les bonnes nouvelles d’adoption ou d’accueil réussis sont les plus nombreuses, il y a celles qui nous laissent un goût amer, une douleur pour nos protégés à qui on avait promis que tout irait bien, à qui on avait promis que leur galère était terminée…


Grecia était réservée.

Elle devait remonter début janvier mais une leishmaniose cutanée a été détectée, soignée.

La famille avait maintenu son adoption, se montrait patiente et attentive au devenir de la chienne.

A plusieurs reprises nous lui avons ouvert la porte pour un abandon de l’adoption face à la découverte de la leishmaniose, mais cette famille avait toujours maintenu sa demande, nous laissant rassurés.

Ce n’est que 24h avant le voyage prévu de Grécia que la nouvelle est tombée : « Nous n’en voulons plus » !

Des paroles glacées dans l’oreille de notre déléguée qui se mettait en route pour aller la chercher…

Aucune justification, aucun motif évoqué, RIEN, à part nous n’en voulons plus !

Alors il a fallu annoncer la nouvelle à la bénévole espagnole, annuler le voyage de la puce…

Soraya, l’histoire d’un coup de cœur, une chance inespérée pour la puce : elle était réservée !

Elle est arrivée en France, mais l’adoptant a dû faire face à un drame familial. Nous avons alors tout à fait compris la situation et l’avons gardée en FA le temps que l’adoption puisse se faire. Puis un jour plus de réponses à nos mails, nos textos, plus rien.

 Soraya n’existait plus…


Nous comprenons et compatissons à la douleur, mais nous avons aussi un être vivant à gérer qui demande un minimum d’égard et d’attention. Nous aurions simplement voulu être prévenus du renoncement…

Elle revient donc à l’adoption.


Zelda, adoptée et rendue un mois plus tard car nous n’avons pas vu que la famille ne lui laissait aucune place aux côtés du premier galgo adopté. Zelda s’est alors sentie mal et l’a manifesté.


Comment expliquer à cet ange si tendre, si soucieux de vous faire plaisir, qu’elle n’était au final pas désirée mais que ce n’était pas de sa faute …

L’équipe de Lévriers & Compagnie et les bénévoles espagnols sont durement éprouvés par ces décisions et ces retours.

Les chiens ne sont pas en cause, ils ne sont pas responsables de ces situations. Ce sont des victimes…

Nous souffrons de ne pas avoir su être plus vigilants et de ne pas avoir pu prévoir...

Grecia, Soraya, Zelda et tous les autres, nous continuerons de nous battre, de faire au mieux pour éviter ce genre de mésaventures. Vous méritez tous bien mieux que tout cela.


Nous remercions aussi toutes nos familles d’adoptants qui se remettent en question, qui savent s’adapter aux besoins de leur animal, qui savent comprendre et apprendre pour aller vers du meilleur.

Merci à tous nos adoptants qui tiennent leur engagement, qui n’oublient jamais qu’un jour, ils ont dit « oui on y va, on l’adopte » et qui ne sont jamais revenus sur cette décision !

14 MARS 2015

PARRAINAGE POUR BALTAZAR

Dans l'article du 2 Mars 2015, nous vous informions des soins apportés à Baltazar: une opération orthopédique assez lourde.


Afin de nous aider à couvrir les lourdes dépenses de l'association pour cette intervention chirurgicale, nous venons d'ouvrir un parrainage pour le beau prince.

Les modalités pour devenir parrains-marraines sont dans notre rubrique parrainages du site.


Un grand merci pour toute aide.

11 MARS 2015

ET LES CROISÉS ? TÉMOIGNAGE D'UNE ADOPTANTE

En ces temps où à peu près tout est mesuré à l'aune de l'utile, du fonctionnel, du rentable -du gain de temps, d'argent-, l'idée de "prendre"  un chien, à fortiori de l'adopter à l'âge adulte, le sachant traumatisé par "sa vie d'avant", s'engager à le faire venir d'Espagne sans l'avoir auparavant rencontré, touché, etc, ressemble à un acte insensé !!! Méritoire mais insensé.

ET POURTANT

Nous avons vécu cette expérience en ayant l'impression de nous jeter à l'eau et il s'avère que le chien nous apprend en quelque sorte à nager dans les eaux tumultueuses de la vie et atteindre des rivages de complicité et de tendresse insoupçonnés.

Oui, Arko a un passé.

Une dame du nom de Maria l'a protégé dans son refuge des brutalités ou des négligences de la vie et de là est partie une chaîne de bons et loyaux gestes dont nous sommes beaucoup plus bénéficiaires qu'acteurs.

Tout au long de l'adoption d'Arko, les obstacles qui se sont présentés (notre chienne s'est avérée redoutablement dominante et ce fut une lutte de faire accepter le nouveau venu) ont été de vraies leçons de vie. Accepter que l'aide d'autrui est précieuse pour décrypter les comportements canins dans les situations qui sortent de l'ordinaire. Renouer grâce à cela avec la notion d'instinct.

Cela fait 18 mois maintenant mais les mots de Stéphanie de l'association résonnent encore: " Faites confiance à votre chienne ! ". Désarmant de voir la mascotte des enfants se métamorphoser en chef de meute intraitable mais Stéphanie avait raison : l'instinct l'a guidée de façon juste pour rééquilibrer la situation. Nous aurions vu cela de façon plus simple et accueillante d'un point de vue humain mais ce fut un rappel à la loi.....  de la nature!

AUJOURD'HUI

Moutik et Arko se lèchent le museau, leurs jeux sont empreints de tendresse et ils sont devenus inséparables.

Arko est un chien UNIQUE, doux, respectueux, noble dans tous les sens du terme. Plus vous lui parlez doucement, plus il vous obéit ! 

Nous revenons du salon  de l'agriculture -espace canin bien sûr - cherchant les éleveurs de lévriers juste pour le plaisir de les approcher. Eh bien nous n'avions qu'un mot à la bouche : "Arko a tant de qualités qu'à lui tout seul il donne ses lettres de noblesse à ceux qu'on appelle "bâtards" ( il est croisé lévrier/ berger)"... et je militerais bien pour qu'ils soient représentés au salon !

Tout cela pour vous dire: ces chiens que l'association confie à l'adoption (vous pourrez compter sur leur accompagnement pour que tout se passe bien; je sais de quoi je parle, j'en ai largement bénéficié!) sont en réalité des cadeaux de la vie sur pattes !!!!


Anne-Paule, adoptante d'Arko, ex-Narko


Anne-Paule, merci à votre famille d'avoir adopté un croisé,

de l'avoir accueilli pour ce qu'il était et pas pour ce qu'il donnait à voir...

10 MARS 2015

LÉVRIERS & COMPAGNIE S’ÉTEND VERS LE CH’NORD

Petit à petit, nous étendons notre zone d’adoption.

Mais pour cela, il faut du temps et un travail de fond pour ouvrir nos adoptions tout en conservant nos règles de fonctionnement, à savoir les visites pré adoption et les suivis post adoption les plus adaptés possible.

C’est dans cet esprit qu’aujourd’hui nous pouvons ouvrir nos adoptions sur les départements du Pas de Calais et du Nord.

Le seul impératif sera de venir chercher le chien en région parisienne.


Merci aux adoptants de ces deux départements qui nous ont fait confiance.

Grâce à vous Bandera, Marisa, Indo, Charlie ont trouvé leur havre de paix.


9 MARS 2015

9 LOULOUS ENFIN À L’ABRI…

Ce samedi 7 mars avait lieu notre nouveau voyage: 8 chiens adoptés et une seule en FA.

Nos chiens en attente d’adoption en France sont trop nombreux, nos FA sont saturées et du coup nous n’avons pas pu mettre davantage de chiens à l’abri.


Nous avons donc à nouveau rencontré avec joie Cristhian pour le refuge de la Camada et Mercedes pour le refuge de Perrikus.


Au niveau du matériel, nous avons privilégié les croquettes pour le refuge de La Camada qui en avait grand besoin pour ses chiens.


Pour le refuge de Perrikus, nous avons porté nos efforts sur les couvertures, des boîtes en plastique pour ranger les médicaments et des couvertures.

Le magasin Leroy Merlin, que nous remercions pour leur soutien, nous a aussi fait don d’une niche en bois, construite à l’occasion d’un concours mettant en scène le recyclage de palettes.


Les chiens de La Camada sont arrivés au nombre de trois :






Marisa, adoptée

 

 

Cobra, adoptée

Après tellement d’années oubliée des adoptions, notre Cobra a enfin la chance de sa vie: une famille française a craqué devant sa bouille touchante.

Cobra a donné beaucoup d’émotion à toute notre équipe !

 

 




Pompeya, la seule louloute qui

a pu trouver une place en FA



Pour le refuge de Perrikus, nous avons pu remonter :

 

 

 

 

 

Nela, adoptée

 

 

 

 

 

Turia, adoptée

 

 

 

 

 

Curro, adopté

 

 

 

 

 

Blas, adopté

 

 

 

 

 

Indo, adopté

 

 

 

 

 

Giralda, adoptée

Et miss Honey qui a été remontée pour l’association Soligalgos.


Un grand merci à tous les bénévoles qui ont participé à ce sauvetage qui a demandé, comme d’habitude, une grande logistique.


Merci donc à Nadine, Bernard, Jean-Marc, Isabelle,

Pascale, Irène, Sylvie, Stéphanie, Aline.

8 MARS 2015

L’ENVERS DU DÉCOR…

Certains ne voient pas l’intérêt d’adopter des chiens déjà en FA, certains ne voient pas l’intérêt d’adopter des chiens en refuge focalisant leur regard sur les perreras…


Seulement voilà, adopter un chien en FA, en refuge en Espagne, permet de sauver d’autres chiens, permet aux espagnols de mieux faire leur travail auprès des perreras, d’effectuer de nouveaux sauvetages et surtout permet de mettre en sécurité les chiens !!!!


Et oui, cette saison de chasse terminée a été terrible. On le dit chaque année  mais tous les bénévoles espagnols s’accordent à dire que les chiens arrivent en masse et souvent blessés et très mal en point, cette année plus que les autres !

Alors les bénévoles font tout ce qu’ils peuvent. Ils poussent les murs, donnent du temps, donnent sans compter, mais malheureusement, malgré tous leurs efforts, ils ne peuvent éviter les bagarres entre chiens quand leur nombre augmente.


Voici Oléron à son arrivée au refuge : il a été trouvé errant avec Ré. La puce a pu partir en FA mais Oléron n’a pas eu cette chance…


Un peu plus faible que les autres chiens, un peu souffre-douleur  peut-être ou bien s’est-il retrouvé dans une position de faiblesse ??? Personne ne sait réellement ce qui s’est passé.

Mais les bénévoles l’ont découvert le dessus du cou éventré, la masse musculaire très abîmée, l’arrière de la patte avant tellement ouvert que les nerfs et les gros vaisseaux étaient visibles…

Il aura fallu 4h d’intervention au vétérinaire pour lui sauver la vie !


Maintenant Oléron se remet doucement, très doucement.

Les points ont du mal à tenir juste derrière la patte avant et il faudra sûrement attendre une cicatrisation en 2nde intention. Il marche, se nourrit et remonte la pente.


L’histoire se terminera bien pour Oléron, car vue ce qui lui est arrivé, une famille s’est portée candidate à son adoption à Madrid.

Mais quand on y pense, que de souffrances endurées pour en arriver là…

Oléron est chanceux dans son malheur car il est vivant et va sortir de son refuge.


Mais n’oubliez jamais, le refuge n’est qu’une cage dorée avec des bénévoles merveilleux  qui sacrifient énormément à leurs protégés, mais cela reste une cage où cohabitent parfois beaucoup de chiens, où les tensions existent et les bagarres aussi, et dans ce cas elles sont généralement très violentes !


Aidez-nous en adoptant nos chiens en FA ! Nous pourrons ainsi aider à soulager nos refuges partenaires pour que l’histoire d’Oléron ne se répète pas…

7 MARS 2015

DEUX CŒURS OUBLIÉS…

Cette photo va vous paraître émouvante, touchante  et elle l’est.

C’est celle de deux sœurs galgas, Lira et Chispa, qui ont vécu pendant 10 ans dans un chenil de 4 ou 5 m², 10 ans de vie carcérale !!!

Ces deux sœurs sont très liées, si l’une d’elle ne va pas bien, l’autre non plus.

On ne peut pas nier les évidences, on ne peut pas nier que les animaux aussi ressentent ce genre de sentiments et d’attachement !

Ils peuvent être dépendants de l’un de leur congénère, éprouver de l’affection, c’est de l’ordre de l’indicible mais ça se sent et ça se voit.

Lira et Chispa ont ces petits gestes plusieurs fois par jour, elles ont besoin de se sentir l’une, l’autre.

Lira et Chispa ont eu la chance d’être adoptée ensemble  et leur adoptante n’a jamais regretté ce geste car tous les jours elle peut constater que les séparer les aurait condamnées !


Nous aimerions que cet exemple vous permette de comprendre qu’Abba et Adolfo sont dans la même situation : ils ont toujours vécu ensemble, ils sont frère et sœur, ils ont été abandonnés ensemble, ont vécu au refuge ensemble, sont arrivés en FA ensemble et souhaitent une famille ensemble.


Nous avons besoin d’aide, de diffusion, d’un grand mouvement de solidarité pour eux.

Leur adoption est en don libre.

Nous les avons sortis du refuge, avons trouvé une FA, ils sont à l’adoption en don libre, nous ne pouvons pas faire davantage pour eux, maintenant nous avons besoin de vous.


Ils sont nés podencos et de ce fait,

ils passent beaucoup plus inaperçus pour les adoptions.

Ne croyez pas que c’est une provocation de notre part de dire cela,

mais c’est juste la réalité des podencos...

4 MARS 2015

UN BEAU CADEAU POUR LES LOULOUS ESPAGNOLS

La SPA de Sarrebourg fait un beau cadeau aux gens qui aident, tout comme eux, les animaux en détresse de l'autre côté des Pyrénées !

En effet, sont offerts 26 paniers chiens, de nombreuses laisses et harnais ainsi que des croquettes !


Un immense merci à la SPA de Sarrebourg,

à l'adoptante de Minie, Fée et Merlin ainsi qu'à Marie-José.

Vous êtes une précieuse aide pour les loulous !


2 MARS 2015

DES NOUVELLES DE BALTAZAR, LE BEAU BLACK DE LA CAMADA !!

Baltazar a été trouvé par les bénévoles, blessé sur les pattes avant et avec une patte arrière qu’il ne posait plus et musculairement totalement atrophiée.

En fait il y a fort longtemps, son fémur est sorti de la cavité dans laquelle il doit normalement se trouver au niveau de la hanche. Cette luxation était trop ancienne pour être remise en place. Il fallait donc l’opérer.


Baltazar a été remonté en urgence en France afin d’être placé en FA pour y être opéré et y vivre sa convalescence.


Un grand merci à Yasmina et son mari d’avoir ouvert leur cœur et leur porte à Baltazar pour lui permettre de recevoir au plus vite ses soins.


Seulement voilà, notre beau prince noir a de suite trouvé la maison et ses occupants charmants, alors il a déployé tout son charme, un brin de naïveté, beaucoup de tendresse, de gentillesse et monsieur a compris très vite comment montrer qu’en réalité sa présence était une évidence !

Bref vous l’aurez compris, ce merveilleux galgo a tout gagné : des soins et de la douceur, mais aussi l’amour de cette famille qui est passée du statut de FA à celle d’adoptants d’un merveilleux garçon qui s’entend à merveille avec la petite chienne de la maison.


Les nouvelles sont donc doublement bonnes pour Baltazar puisque son opération a été un succès et qu’il est adopté !


Voici sa patte avant opération, la flèche rouge vous montre la tête du fémur sortie de son logement.


Après l’opération, la tête du fémur a été taillée pour revenir à une position plus normale (flèche verte). 

La rééducation permettra à Baltazar de s’appuyer de nouveau sur sa patte et se s’en servir tout à fait normalement.