Bienvenue chez Lévriers & Compagnie

Notre actualité à la une !

DANS NOS FAMILLES D'ACCUEIL:

MISE EN LUMIÈRE SUR...

HUESCO
HUESCO
CHANCE
CHANCE

AGENDA !

 

 

-        Dimanche 1er Octobre 2017, Lévriers & Compagnie organise une balade à St Laurent Sur Mer (14).


-        Samedi 4 et dimanche 5 Novembre 2017, Lévriers & Compagnie tiendra un stand au Jardiland de Niort.

 

ven.

15

sept.

2017

QUI DIT FROID DIT...??

Alors ?

 

Bah MANTEAUX !!!!!

 

Les premiers froids arrivent et notre couturière est fin prête pour vous fabriquer de chauds manteaux !

 

Moïra, Samaël et Paloma sont déjà habillés pour cet hiver.

 

N'hésitez pas à contacter Cécile au 06 82 38 31 51

 

Sa page est ici !

0 commentaires

mer.

13

sept.

2017

QUATRE AUTRES ANGES NOUS ONT QUITTÉS BIEN TROP TÔT…

Deux louloutes ont été enlevées brutalement à leur famille :

 

Notre douce PILARICA vient d’être emportée d’une insuffisance rénale. Pourtant elle était encore jeune. Tout a été fait pour la prolonger mais la nature en a décidé autrement.

Elle laisse derrière une famille dévastée et une copine afghane bien seule.

Nous sommes de tout cœur avec sa famille.

 

La tendre et timide TARANTA a quitté brusquement ce monde après ses premières merveilleuses vacances avec sa famille.

Elle en a bien profité. C’est tellement injuste… une dilatation d’estomac suivie de complications a tout arrêté brutalement.

Courage à sa famille qui est dans la peine.

 

Deux autres loulous ont été rattrapés par l’âge :

 

La petite YODA (ex-MISS) a succombé à un œdème pulmonaire.

Son vieux corps n’a pas pu surmonter cette nouvelle épreuve.

La puce aura eu une année de bonheur.

Nous pensons très fort à sa famille à qui cette petite mamie manque beaucoup.

 

Le vieil USANOS a aussi quitté ce monde cette semaine. Un corps très fatigué à 17 ans…

Ce gentil podenco qui se laissait mourir de faim au refuge, qui était arrivé en FA pour retrouver goût à la vie, a eu une belle vieillesse, aimé et choyé.

De tout cœur avec sa famille qui le pleure.

0 commentaires

dim.

03

sept.

2017

POUR GARDER UN PEU D'ÉTÉ EN CETTE PÉRIODE DE RENTRÉE !

Revoilà Septembre. 

Alors même si nous pouvons encore avoir de très belles journées, l’été s’en va doucement mais sûrement…

Alors, en remède, voici quelques photos du grand pique-nique annuel de Lévriers & Compagnie.

 

Une très belle journée grâce à tous les participants !

Vous étiez 109 cette année encore.

Nous étions ravis de pouvoir vous revoir ainsi que vos loulous.

 

Une belle journée car Mercedes et Chris de Perrikus ont à nouveau fait beaucoup de route en très peu de temps pour venir vous voir et revoir leurs anciens protégés.

 

Une belle journée grâce aussi à tous nos bénévoles, une belle et grande équipe charentaise qui s’étoffe peu à peu, ainsi qu’Elise et Irène qui était venue compléter cette fine équipe !!

 

Merci à tous pour ces bons moments qui permettent de trouver l’énergie pour affronter les difficultés et les désillusions.

 

Grâce à vous, nous avons pu collecter 2241.35 euros, qui sont un sacré coup de pouce dans l’été.

 

Et maintenant place aux photos !

0 commentaires

ven.

01

sept.

2017

ON Y CROYAIT, ON N'Y CROIT PLUS

Quelle joie nous avons éprouvé, ainsi que les bénévoles espagnols,

quand une famille a déposé un dossier pour notre vieux Rocky !

 

 

On y croyait très fort.

Alors on a remonté notre Rocky, trouvant une FA transitoire, le temps d’organiser son adoption.

On y croyait encore à l’arrivée de Rocky : visite du domicile positive, grande joie de la famille candidate.

On y croyait encore quand l’adoption a été reportée une première fois pour un problème technique, on y croyait parce que ça peut arriver à tout le monde.

On y croyait quand on a fixé une nouvelle date, on y croyait quand la date est passée et que personne ne s’est manifesté… Un nouvel imprévu peut-être… ?

 

 

Mais voilà, 5 jours après, on n’y croit plus.

Plus aucune nouvelle, pas de réponse aux appels, aux messages ou aux textos…

Même pas un « finalement on se retire ». Non, rien, le silence, le vide…

 

 

Et nous revoilà à la case départ avec un Rocky en France en attente de famille.

 

Des bénévoles se sont déplacés pour la visite, du temps passé au téléphone, des photos de la maison montrées en direct aux espagnols, de l’espoir donné à tout le monde, une FA qui accepte au final pour ne pas perturber Rocky de le garder un peu alors qu’elle ne devait que dépanner.

 

Que de gens impliqués, que de gens chamboulés et notre Rocky au milieu pour avoir quoi en face ??? Le silence, l’indifférence !!!!!

 

 

Alors évidemment on peut avoir un problème qui empêche une adoption à la dernière minute, on peut être bousculé, mais on peut quand même appeler. Si on ne peut pas parler on peut quand même envoyer un texto !

C’est de la politesse, du respect pour les bénévoles et pour Rocky. Heureusement, lui est loin de se douter de ce qui vient de se passer…

 

 

Vous l’aurez compris, notre ROCKY a besoin en urgence de trouver sa famille.

 

Il est génial en maison, super facile à vivre, son arthrose lui laisse du répit avec le temps clément ET bonne surprise : il est plus jeune que prévu puisqu’il a 9 ans.

C’est donc un jeune papy !!!

 

0 commentaires

mer.

30

août

2017

DEUX FRANGINS OUBLIÉS…

L’an dernier, une famille de podencos arrivait au refuge de Perrikus. Il y avait Flor, la maman, et ses rejetons.

 

Tout ce petit monde a été adopté sauf 2 petits mâles : Kat et Kit.

Deux jolies bouilles qui viennent de fêter leur premier anniversaire au refuge …

 

Ils n’ont qu’un an mais ils font partis des oubliés du refuge. Pourquoi ??

Parce qu’ils n’ont plus une bouille de bébé, parce que ce sont des podencos et parce que ce sont des mâles…

 

Vous trouvez qu’aucune raison ne tient la route ?? Nous sommes totalement d’accord avec vous, aucune raison n’est valable pour que ces chiens soient ainsi oubliés !!

 

La vie n’est pas simple au refuge, même si les bénévoles font un travail formidable pour leur assurer autant de bien être que possible, rien ne vaut une bonne famille, une maison.

Kat a dû être mis à l’abri : trop gentil, il a peiné à s’imposer et il est devenu le souffre-douleur des autres chiens. Il est à l’abri dans la maison de Mercedes, mais cette-dernière n’est pas extensible à l’infini…

Nous devons trouver rapidement un foyer pour Kat afin qu’il puisse vivre plus serein et qu’une place se libère chez Mercedes en cas d’une autre urgence.

 

Kat est un loulou joyeux, tendre, un peu timide au départ quand il ne connaît pas.

Il faut avoir en tête deux choses : la première est que c’est un bébé encore, il y aura donc de l’éducation à faire et il faut prendre le temps pour cela, la seconde est que c’est un bébé qui a grandi en refuge, il ne connaît donc pas le monde extérieur, il faudra donc aussi travailler ce côté.

Mais si vous êtes prêts à accorder du temps à ce loulou il vous le rendra au centuple.

 

Si le cas de Kat est très urgent, on n’oublie pas pour autant Kit : d’un caractère plus affirmé vis à vis des autres chiens, il n’a pas eu besoin d’être mis à l’abri. C’est un loulou dynamique enjoué et joueur.

 

Lui aussi aura besoin de découvrir le monde extérieur et aura besoin d’une famille prête à accorder du temps pour son éducation.

 

Mais la jolie bouille joyeuse de Kit remplira votre foyer.

 

Aidez-nous à éviter à Kat et Kit leur second hiver en refuge...

 

Tous les deux sont ok chiens, ils n’ont jamais chassé donc ils devraient être ok chats (et seront testés si une famille veut bien s’intéresser à eux) et ok enfants respectueux.

Lire la suite 0 commentaires

mar.

29

août

2017

DES P’TITS GARS ONT BESOIN DE VOUS !

On le sait, avoir en FA ou en refuge des mâles, c’est toujours plus compliqué : les candidats à l’adoption sont souvent plus frileux pour faire entrer dans leur foyer un mâle.

 

Souvent c’est par méconnaissance.

On entend parfois dire que les mâles ne sont pas aussi câlins.

C’est faux chez les podencos et les galgos, les mâles sont très proches de leur famille, souvent pot de colle et tendres. Les nénettes sont de vraies filles, elles comprennent très vite comment tourne une maison pour arriver à leur but; les gars eux gardent une plus ou moins grande naïveté qui les rend irrésistibles !!

 

Quant à l’éternel argument du « il lève la patte », et bien certaines femelles le font aussi et certains mâles urinent comme des bébés pendant longtemps. Et puis au final il faut bien qu’ils se soulagent et ils le font dehors (nos loulous apprennent vite la propreté si on leur explique bien dès le départ)…

 

Nos garçons sont plus souvent écartés des adoptions et pourtant tous les adoptants qui en ont fait entrer un dans leur vie ne le regrettent pas. On a même des familles qui ne veulent plus que des petits gars !

 

Alors si vous aussi souhaitez rester ouverts, regardez nos garçons, ils ont grand besoin de vous.

 

Attachez-vous au caractère du chien en fonction de votre famille et de ce que vous recherchez, plus qu’au sexe ou à l’âge.

 

Les plus belles histoires sont souvent celles qu’on ne voit pas venir !

0 commentaires

lun.

28

août

2017

DEUX DÉPARTS INJUSTES ET BRUTAUX….

CASTANA, reine mère en son domaine, a quitté brutalement de maladie sa famille… Une famille plongée dans la peine depuis, tout comme sa copine galga…

Nous sommes de tout cœur avec eux dans ces moments si difficiles.

 

Adieu belle Castana et veille bien sur ta famille.

 

Un autre départ vient de nous toucher en plein cœur: il s’agit de la mort de notre Libra en FA. Cette puce n’a pas eu de chance dans sa vie, elle a croisé une succession de personnes sur sa route mais qui ont fini par l’abandonner…

Elle trouvait enfin une certaine stabilité dans sa FA et enfin une famille voulait poser sa candidature pour notre pétillante perle noire et là, en 3 jours, tout a été terminé…

 

Suite à des problèmes gastriques, Libra a pas mal vomi et comme elle dormait les 4 pattes en l’air le plus souvent, l’un de ses vomis a fait une fausse route et a pénétré dans les poumons. S’en est suivie une pneumonie par aspiration avec défaillance du foie et du pancréas…

Nous avons dû dire adieu à Libra...

Malgré tous les soins vétérinaires, nous n’avons pas pu la sauver.

 

Elle était encore jeune, avait enfin une chance d’être heureuse mais son foutu destin l’a encore une fois rattrapée et de façon dramatique.

 

Nous pensons fort aux bénévoles espagnols qui l’ont sauvée et à sa FA.

Tu laisses un très très grand vide dans notre cœur jolie Libra.

1 commentaires

dim.

06

août

2017

POURQUOI LES GALGOS ET LES PODENCOS CHEZ LÉVRIERS & COMPAGNIE ???

Les galgos et les podencos sont utilisés pour la chasse en Espagne.

 

Chaque année, les galgueros refont leur « stock » de chiens avant la saison et le vide à la fin de cette-dernière, gardant seulement les chiens qui les intéressent.

 

C’est une production énorme de galgos et de podencos…

Les galgueros et les gitans font naître des quantités astronomiques de chiots, les sélectionnent, les échangent.

Évidemment, avec une telle production, les déchets et les mauvais sont vite éliminés...

 

Ceux qui restent, vivent au mieux dans une relative ignorance : nourris, enfermés mais pas battus. Pour le pire, il n’y a pas vraiment de limites : sévices physiques, psychologiques. L’imagination de l’homme est malheureusement fertile dans ce domaine…

 

Dans tous les cas, les galgos comme les podencos vivent dans des conditions difficiles, très très loin de l’image que nous avons chez nous du lévrier.

 

Quand ils sont éliminés, là aussi tout est permis.

Dans le meilleur des cas ils sont confiés à un refuge ou ils sont lâchés dans la nature et dans ce cas soit ils meurent seuls blessés, affamés (c’est une mort lente car un galgo ou un podenco ne se rend pas sans lutter, prolongeant d’autant plus son agonie), soit ils sont récupérés par les autorités et envoyés en perrera (fourrière) où beaucoup sont euthanasiés.

 

Face à cela, des bénévoles luttent pour en sauver le plus possible.

Les adoptions de galgos et de podencos ne sont plus aussi rares en Espagne qu’il y a une 10aine d’années mais les choses évoluent très lentement.

 

Le plus gros problème est que les autorités ferment les yeux sur cette situation, ce qui n’aide pas le travail des bénévoles.

 

Les adoptions en dehors de l’Espagne restent donc une chance essentielle pour les galgos et les podencos.

 

C’est dans ce but que Lévriers & Compagnie s’est engagé auprès de trois associations espagnoles et les aide de son mieux tant au niveau des chiens, qu’au niveau matériel et financier.

 

Lévriers & Compagnie ne fait aucune différence entre les galgos et les podencos : ils vivent le même enfer et les 2 méritent d’être secourus.

 

Lévriers & Compagnie ne choisit pas ses chiens parmi une longue liste, notre association ne choisit pas les chiens qui auraient le plus de chance d’être adoptés !!!

 

Lévriers & Compagnie diffuse TOUS les galgos, podencos et croisés de l’un ou de l’autre de nos refuges partenaires car nous pensons que tous ont le droit à leur chance !!

 

Alors si vous aussi ce sont les adoptions de cœur qui vous motivent,

si vous voulez vraiment donner une 2nde chance à un laissé-pour-compte, rejoignez-nous et lancez-vous dans l’aventure !!

 

Si vous voulez du lévrier à pas cher avec une liste de critères longue comme un jour sans pain, passez votre chemin et allez voir ailleurs.

Ce n’est pas notre façon de travailler !!

Lire la suite 0 commentaires

dim.

30

juil.

2017

POURQUOI LE « COMPAGNIE » DANS NOTRE ASSOCIATION LÉVRIERS & COMPAGNIE ???

Notre association a été créée en Décembre 2008 mais a réellement commencé son activité en 2009.

 

Nous étions très touchés par la cause des galgos et des podencos et nous souhaitions nous investir auprès d’eux.

Mais nous n’avions pas pour autant des œillères pour ne pas voir ce qui se passait juste chez nous, sous nos yeux.

 

Alors nous avons décidé, lors de la création de notre asso, que les lévriers seraient une part importante de nos actions mais que nous ferions une place à des chats ou des chiens français dans le besoin.

 

Évidemment, sans refuge (et sans le désir d’en avoir un), notre fonctionnement par familles d’accueil nous limite dans l’aide que nous pouvons apporter.

Mais au fil des années cela ne nous a pas empêchés de sortir des chiens avant euthanasie de fourrières françaises, de récupérer après abandon pour déménagement, divorce, maladie ou autre, de recueillir après des cas de maltraitance ou bien de recueillir suite à des cessations d’élevage ou suite à des décès…

Les cas sont nombreux, tous les âges et toutes les tailles sont concernés...

 

Pour les chats, notre histoire a commencé avec Omaël.

C’est le premier minou recueilli par l’asso en Décembre 2008.

Il a été adopté par sa FA car, FIV positif, les candidats à l’adoption ont été bien peu nombreux…

Omaël est, à ce jour, pas le plus vieux mais le plus ancien protégé pris en charge par Lévriers & Compagnie !

 

Il est toujours vivant et bien heureux de l’être, malgré son statut de FIV positif !

 

Notre travail avec les chats a connu un essor après la tempête Xynthia.

En effet, de nombreux minous se sont retrouvés livrés à eux mêmes et nous avons commencé des campagnes de stérilisation sur Charron.

Ne pouvant remettre sur le terrain les chats super sociables, les adoptions ont pris leur envol.

Depuis, cette activité n’a eu de cesse de se développer. Malheureusement faut-il ajouter, car c’est un signe que la misère féline est bien trop présente en France...

Cela nous a conduits à augmenter le réseau de FA pour minous et à construire une petite chatterie sur des fonds privés pour faire face aux abandons.

 

Notre cœur est grand.

Les galgos et les podencos y tiennent une grande place mais nous sommes aussi fiers de ne pas fermer les yeux sur la misère en France. 

Nous savons qu’on vide la mer avec une petite cuillère mais on le fait.

Pour les animaux que nous avons aidés, cela a du sens.

 

Voilà, nouveaux visiteurs de notre site, pourquoi vous trouvez une page d’adoption pour les chats et que vous trouvez des chiens français aux côtés de nos galgos et de nos podencos !

0 commentaires

mer.

26

juil.

2017

POURQUOI LES FANTÔMES DES REFUGES ???

Vous pouvez le voir dans notre page d’adoption chiens, notre association aide à replacer des fantômes des refuges : des chiens qui y sont depuis très longtemps, parfois depuis leur plus jeune âge et les personnes qui nous découvrent peuvent se demander ce qu’ils font auprès de nos lévriers.

 

Au début de notre association, nous voulions aider les galgos, les podencos et des chiens et des chats français. Nous voulions créer des partenariats avec des refuges en Espagne et en France en les aidant matériellement.

Cet objectif a été en partie atteint.

En effet, la collaboration avec nos amis espagnols s’est construite et renforcée, nous les aidons matériellement et financièrement quand c’est nécessaire.

 

Avec les refuges français, cette coopération n’a pas été possible. Il a eu des tentatives mais qui sont restées ponctuelles. Peut-être une question de mentalité ???

 

Bref, nous avons alors commencé, chaque année, à aller voir nos amis espagnols et dans ce cas-là, on ne voit pas que les galgos ou les podencos, tous les regards vous interpellent…

Il était évidemment impensable de remonter des loulous qui remplissent déjà nos refuges en France, mais nous nous sommes attachés aux vieux invisibles des refuges, les revoyant chaque année avec plus de douleur et de résignation dans le regard.

 

Alors on s’est dit qu’on pouvait tenter pour ces fantômes, pour ces vieux oubliés.

 

Deux louloutes ont marqué le début de cette évolution de notre association : LINDA une podenca et FLOR une croisée. Toutes les deux étaient des chiennes géniales, d’une grande gentillesse, d’une réelle tendresse. Elles ont marqué nos cœurs dès que nous les avons rencontrées.

Malheureusement pour elles deux, nous n’avons pas pu agir assez vite : elles ont développé des tumeurs mammaires et dans un contexte de refuge les choses ont vite empiré et les puces ont dû être endormies. Certes une arrivée en France n’aurait pas changé la maladie mais peut-être qu’elles auraient eu un peu de répit et surtout elles ne seraient pas mortes ainsi au refuge.

 

Alors pour elles, on a commencé un long travail avec les équipes des refuges, recensant et diffusant progressivement ces oubliés.

Bon nombre d’entre eux ont trouvé un bon foyer, certains ont eu une vie courte, mais remplie d’amour, d’autres ont une vie plus longue mais toujours remplie d’amour !

 

Adopter des séniors, c’est très particulier…

On est sûr qu’on pleurera et qu’on souffrira mais cela s’efface quand vous voyez un fantôme découvrir l’herbe de nouveau, quand vous le voyez oser tout doucement aller dans un panier douillet, quand vous le voyez découvrir tous les petits détails du quotidien qu’on a oubliés, quand vous l’entendez soupirer d’aise comme soulagé, quand vous le voyez jouer comme un chiot alors que c’était totalement improbable à son arrivée !!

 

Tout ceci n’a pas de prix !!

 

Certains des loulous diffusés, comme Lute l’an passé, n’ont pas eu le temps de connaître ce bonheur. À chaque fois c’est une marque sur notre cœur, un échec, mais beaucoup d’autres attendent et nous continuons le combat pour eux et en souvenir de ceux qui sont partis…

LUTE
LUTE
2 commentaires

lun.

17

juil.

2017

L’EFFET CATALOGUE

Ce n’est pas la première fois que nous l’évoquons et on ne va pas se le cacher : ce début d’année 2017 est très difficile.

 

Un déficit d’adoptants pour nos galgos, nos podencos et nos vieux fantômes des refuges, rend notre travail très très difficile et laisse sur le carreau de nombreux animaux dans le besoin.

 

Cette situation nous décourage, nous inquiète et nous fend le cœur quand on voit nos accueils attendre si longtemps et qu’on voit qu’on ne peut plus aider des chiens en danger, dans le besoin… Pas facile de gérer tous ces sentiments à la fois. Alors on se torture, on se remet en question… Bref on cogite, on cogite …

 

Dans ces cogitations, un phénomène semble apparaître et se renforcer peu à peu :

l’effet catalogue…

 

De nombreuses assos se sont créées en France et les moyens de diffusion peuvent transformer peu à peu la vision qu’on offre des chiens qu’on sauve.

 

Le chien passe au 2nd plan dans toutes ces offres, il reste alors la taille, la couleur, le sexe, accessoirement le caractère. Il faut être servi rapidement et selon ses critères, le chien doit être exactement conforme à l’idée qu’on s’en fait et ceci dès le début…

 

Dans le peu de demandes que nous avons actuellement, un faible pourcentage vient vers nous en connaissant l’histoire des galgos et des podencos. Ces candidats prennent le temps de trouver une asso qui leur convient et qui leur assurera un suivi adéquat car ils sont conscients qu’ils n’adoptent pas un chien comme les autres compte-tenu du passé qui est le leur.

 

Avec ces familles, nous réalisons un réel travail de groupe entre les espagnols, nous et la famille. Et généralement nous partons ensemble sur de belles histoires.

 

 

Mais ce comportement, qui auparavant était très présent, tend à disparaître peu à peu au profit de personnes qui veulent de suite et papillonnent de droite et de gauche jusqu’à trouver LE chien qu’ils ont en tête, même si la réalité est bien différente.

 

Pourquoi ?? Peut-être parce que le monde des adoptions de galgos et de podencos ressemblent de plus en plus à un grand catalogue et qu’on laisse croire aux futurs candidats qu’il est normal de penser ainsi !

 

Alors on a deux choix : soit on continue de broyer du noir, soit on essaie de renverser la vapeur à notre petite échelle et on tente de replacer l’histoire des galgos et des podencos au centre de leurs adoptions.

 

C’est ce que nous allons faire tout au long de cet été.

 

Nous allons reprendre une sensibilisation aux épreuves qu’endurent ces chiens, nous allons continuer d’insister sur les particularités de ces deux races. Et pour nos vieux fantômes des refuges, nous allons continuer de prôner qu’il y a un bonheur possible pour nos vieux loulous…

Alors ne soyez pas étonnés, nous serons peut-être obligés de vous montrer des images un peu plus dures que de coutume.

Tout ne sera peut-être pas gai tous les jours dans les actualités.

Mais nous ne voulons pas que nos chiens appartiennent à un catalogue géant.

Nos chiens ont une histoire, une vie, un passé, un caractère, ce sont des personnalités à part entière et pas des numéros !!

 

Alors on a décidé d’agir en informant et reprenant les fondamentaux de notre action pour replacer les chiens au centre de cette belle histoire que nous essayons chaque jour de construire.

 

Vous pouvez nous aider dans cette entreprise en relayant leurs histoires, en redonnant une importance à la réalité de leur vie. Ensemble nous pourrons faire évoluer une mentalité néfaste qui est en train de s’installer.

 

C’est peut-être présomptueux, mais chaque futur candidat à qui nous ouvrirons les yeux, sera une famille mieux préparée à recevoir un galgo ou un podenco.

 

Ensemble nous pouvons exister autrement et refuser cet effet catalogue !!!

1 commentaires