POU, LE GALGO SURVIVANT

Pou fait partie des highlanders des galgos.

On ne sait pas où, ni comment il a tiré la force pour s’en sortir mais il est toujours là vivant et a repris le dessus.

 

Son histoire connue commence le 18 Décembre dernier :

Maria, la présidente d’ADANA et vétérinaire, travaille dans un centre équestre quand un galgo noir à l’allure de spectre rentre dans un box et se couche dans la paille pour y mourir.

 

Il s’en est fallu de peu car sans la présence de Maria, il serait mort.

En effet, son corps présentait de très nombreuses plaies impressionnantes mais les plus graves de ses blessures étaient internes avec un gros pneumothorax, une plaie pénétrante dans un poumon provoquant contusions et hémorragies; des nécroses musculaires et une hernie du diaphragme liée à un traumatisme et pour finir une fracture au niveau de la hanche !!

Il venait mourir dans un peu de chaleur le pauvre Pou…

 

Une première opération très longue a eu lieu le dimanche 20 Décembre, puis une seconde pour sa hanche à la mi-Février.

Entre les deux, Pou a eu des traitements antibiotiques pour prévenir les infections possibles suite à ses nombreuses plaies.

 

Et maintenant au 19 Février nous direz-vous ???

Pou est prêt à être adopté !

Il est passé du statut de spectre au statut de galgo bien vivant et heureux.

 

Il vit actuellement en FA avec d’autres chiens, des chats et des enfants, tout se passe à merveille.

Un peu timide au départ, dès qu’il est en confiance, il n’arrête pas de remuer de la queue !

Il vit bien en intérieur et se comporte bien aussi en extérieur.

 

Alors à nous maintenant d’être à la hauteur de Pou : offrons lui un foyer pour la vie, un foyer aimant à la hauteur du combat qu’il a livré et gagné !

 

Venez découvrir sa fiche avec toutes ses photos et vidéo.

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    BURNEL (vendredi, 19 février 2016 21:28)

    BRAVO!!!!!
    Vous faites vraiment des miracles vous et votre équipe!!

  • #2

    Sylvie (dimanche, 21 février 2016 12:23)

    Bravos et mercis aux bénévoles espagnoles pour avoir transformer ce pauvre petit bonhomme en un Loulou heureux.
    Je lui souhaite SA famille rapidement.