PETITE MISE AU POINT NÉCESSAIRE

Quand on se lance dans une adoption, on réfléchit à tout ce que cela va changer dans nos vies, on prépare l’arrivée du chien au niveau matériel, on voit pour ses horaires, on s’organise pour ses balades.

Bref, on réaménage son quotidien pour accueillir au mieux notre nouveau compagnon.

 

Tout ceci est indispensable mais il y a un point crucial qu’on ne doit pas négliger : que fait-on du chien si on doit s’absenter pour une formation professionnelle, pour une urgence familiale, pour une hospitalisation ?? Que fait-on de nos animaux dans ces cas-là ?

Avant d’adopter il faut avoir pensé à ce problème.

 

L’association Lévriers & Compagnie s’engage à reprendre son animal quand la famille ne peut plus le garder pour qu’il ne finisse pas en refuge ou qu’il ne soit pas donné n’importe comment.

Nous nous voulons responsables de l’avenir de nos loulous.

Il arrive que nos FA gardent des chiens dont ils se sont occupés pendant les vacances de leur famille. Ce sont alors des arrangements amicaux qui ne posent aucun problème.

Les périodes sont courtes, cela ne bloque pas les FA et ne les empêchent pas de continuer leur travail pour les animaux dans le besoin.

 

Mais notre association ne peut pas gérer tous les coups durs que chaque adoptant a dans sa vie !

Imaginez un peu, nous plaçons en général 80 chiens espagnols par an, nous existons depuis 2009, imaginez si nous devions toujours être à l’affût des problèmes personnels de chacun, si toutes nos FA devaient être en éveil pour régler les soucis des uns et des autres !

Et d’une notre boulot avec les refuges serait terminé, nous nous transformerions en un système de garde et plus de protection animale.

Et de deux nous ne pourrions gérer toutes nos familles.

 

Vous comprendrez qu’en adoptant vous devenez responsable de votre animal.

En dernier recours nous sommes là pour reprendre l’animal mais nous ne sommes pas en mesure de gérer pour vous le quotidien.

C’est à chaque adoptant de prendre ses dispositions de garde en cas de coup dur, c’est à chaque adoptant de prendre la décision d’abandonner son chien si sa situation personnelle a tellement changé qu’il ne peut plus lui offrir la vie qu’il mérite.

Mais cette décision doit être prise rapidement pour ne pas pénaliser le chien, pour ne pas faire miroiter des choses aux FA qui auront poussé les murs pour accueillir en urgence votre chien. Certes c’est dur, c’est atroce de devoir prendre de telles décisions, mais à un moment on doit s’oublier pour penser à la vie qu’on a prise en charge : qu’est-ce qui va être le mieux pour mon animal ? Je connais ma situation est-ce que je serais en mesure de reprendre mon animal dans de bonnes conditions ?

Ces questions, chaque adoptant doit se les poser en toute honnêteté sans penser à lui-même mais bien à la réalité de la situation et à son chien.

 

Par trois fois cette année, pour aider nos familles dans un souci d’humanité, nous avons pris en charge en urgence nos chiens adoptés suite à des hospitalisations. Par trois fois après des mois d’accueil, d’incertitude et d’espoir, les chiens sont revenus à l’adoption. Du temps de perdu pour l’animal, des tensions, du stress, des situations humaines catastrophiques pour nos FA qui auraient pu être évitées.

Alors SVP si vous souhaitez adopter, pensez aussi à ce détail de la garde en cas de coup dur pour éviter d’avoir à prendre de terribles décisions, pour éviter de faire souffrir les animaux et de faire souffrir les FA qui auront l’humanité de répondre à votre SOS.

 

Nous ne voulons plus de ces situations mais pour cela nous avons besoin de vous, nous avons besoin que vous soyez responsables et raisonnables.

Nous serons toujours là si malheureusement un jour vous devez vous séparer de votre animal mais avant cette échéance, il vous appartient de gérer le quotidien.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Conan (mardi, 25 avril 2017 03:31)

    Bonjour
    Je suis tout à fait d accord avec vous !es gens prennent des animaux sans réfléchir ce n est pas un jouet on doit le respecter et en être conscient.moi j ai un petit shi shzu de 4 ans que j adore je l emmene partout il est tout pour moi.
    J aurai aime adopter. Lévrier pour en avoir eu dans ma vie mais maintenant j ai un âge avancé donc ce n est plus possible.en tous les cas je vous remercie pour tout ce que vous faites pour eux
    Francoise